Le marais de Brière Oct11

Le marais de Brière

C’est un secret, un pays d’eau nimbé de silence. Au nord de l’estuaire de la Loire, la Grande Brière éparpille ses étangs, ses tourbières et ses roselières sur plus de 40 000 hectares. « Comme une prairie sauvage à moitié inondée, la Grande Brière s’allongeait jusqu’à l’horizon avec ses hautes herbes frissonnantes« , écrivait Marcel Schwob. Sur cette vaste tourbière sillonnée de canaux [« les curées »] et de plans d’eau peu profonds [ les » piardes » et les « copis »], on ne se déplace pas : on glisse. Des chalands ou « blins » [barque traditionnelle à fond plat] vous entraînent à fleur d’eau,...