Le bouleau blanc Oct14

Le bouleau blanc

Par sa lumineuse écorce blanc argenté et sa grâce légère, le bouleau blanc attire le regard des promeneurs. C’est un arbre résistant, qui réapparaît rapidement dans des parcelles détruites par le feu, son type de bourgeonnement souterrain lui permettant d’émettre de nombreux...

Le bombyx versicolore Oct14

Le bombyx versicolor...

Comme la plupart des papillons de nuit, le versicolore a une trompe atrophiée. Il ne s’aliment pas et vit sur les réserves accumulées lors de son développement larvaire. C’est une espèce précoce que l’on peut voir voler dès la mi-mars. Le mâle sort de sa chrysalide aux...

Les extraordinaires tours rayées du château d′Ange...

En 1230, Blanche de Castille, régente du jeune Louis IX, fait construire une forteresse à Angers, zone de conflit avec les Anglais. L’alternative du schiste gris et du calcaire forme des rayures qui renforcent le caractère imposant des dix-sept tours de l’édifice. À partir du XIVe siècle, elle revient aux ducs d’Anjou, qui la transforment en résidence de cour, à la hauteur de leur puissance. En 1375, Louis d’Anjou de la somptueuse tapisserie de l’Apocalypse, longue de 140 mètres, à partir des cartons de l’exceptionnel peintre Jean de Bruges. Dans la première moitié du XVe siècle, « le bon roi René » y...

Le château de Beynac, sentienelle de la Dordogne

Beynac et Cazenac, deux bourgs unifiés, dominent de leur éperon rocheux la vallée de la Dordogne. Au XIIe siècle, le fleuve marque la frontière entre le royaume de France et les terres anglaises. La première forteresse de Beynac, perchée à 150 mètres, est assiégée en 1194 par Richard Cœur de Lion, qui y laisse quelques soldats. Ceux-ci s’enfuirent à la mort de leur souverain, rendant le château à ses propriétaires. En 1214, lors de la croisade contre les Albigeois, c’est Simon de Montfort, nommée « l’arche de Satan » par l’évêque de Sarlat. Ses salles médiévales, entretenues avec soin par les seigneurs de Beynac,...

La marmotte Oct14

La marmotte

Il est aisé d’observer une colonie de marmottes jouant dans les éboulis ou dévalant les prairies alpines. Mais, au moindre danger, dressés sur leur arrière-train, les adultes émettent un sifflement d’alerte et tout le monde disparaît dans le terrier. Avant tout végétariennes, les...

Collonges-la-Rouge, ...

Au VIIIe siècle, les moines de Charroux fondent un prieuré qui attire paysans, commerçants et artisans. Le village de Collonges, du latin médiéval colonica, désignant une terre défrichée par des paysans libres, se développe, notamment avec l’accueil des pèlerins de Compostelle. Il est...

Soldanelle des Alpes Oct14

Soldanelle des Alpes

Les fleurs en clochettes, à bords profondément frangés, de la soldanelle des Alpes se frayent parfois un chemin dans les névés au début du printemps. Leurs hampes fragiles parviennent à les percer sur une épaisseur de plusieurs centimètres, grâce à la production de chaleur due à la...

Le monument aux Giro...

En 1793, girondins [du fait de leurs origines girondines] et Montagnards s’opposent à l’Assemblée. Les Girondins qui dirigent la convention, doivent faire face, après l’arrestation de Marat, député montagnard, au soulèvement des sans-culottes. Ces derniers contraignent...